Orgueil et préjugés Jane Austen

Résumé

Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d’un mariage: l’héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n’est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l’épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu’il n’y a en fait qu’un héros qui est l’héroïne, et que c’est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Ma note

5/5

Un classique indétrônable

Le thème du Throwback Thursday du jour de Carole est Un titre en trois mots. Orgueil et Préjugés est exactement cela, et quel meilleur roman pour ouvrir le bal de la Saint-Valentin ? Il a été une lecture absolument formidable, qui m’a touché et m’a permise de me rendre compte que toutes mes craintes de ne pas aimer étaient infondées. Ce roman est un parfait mélange de modernité et de classicisme. Il représente la société de l’époque mais démontre déjà les gros défauts des humains, qui semblent imperméables au temps. Il y a l’orgueil et les préjugés, clairement personnifiés, mais aussi la vanité, la naïveté, la bonté et l’égoïsme également… Et je trouve pour chacun de ces qualificatifs un personnage qui s’y attache particulièrement. C’est vraiment intéressant.

« À ceux qui ne changent jamais d’opinion, il incombe particulièrement de bien juger du premier coup. »

Un humour décapant

Ce qui rend cela encore plus passionnant, c’est le tournant de la société, par le biais de l’importance des sentiments qui prennent le pas sur la bienséance. Et cela est vraiment démarqué dés les premières pages, à travers la discussion entre Mr. et Mrs. Bennett ! D’ailleurs, je vous incite tous à lire le premier chapitre pour vraiment vous imprégner déjà du roman et savoir qu’il vaut le coup. Car on y trouve toutes les petites attentions parsemées dans l’histoire, à commencer par l’humour. 

Oh que j’ai pu rire ! Je m’esclaffais régulièrement lors de ma lecture, et de temps en temps je lâchais un petit bruit de cochon parce que je n’arrivais simplement pas à me retenir de rire. Que c’était drôle ! Rien que pour cet humour mordant, que l’on trouve surtout chez le père et Lizzie Bennett, et par l’idiotie de Collins, j’ai envie de lire toute l’œuvre de Jane Austen si tous sont aussi hilarants. Et s’il y a bien une chose à laquelle je ne m’attendais pas, c’était cette pointe de cynisme, d’ironie, de sarcasmes que j’aime tant au quotidien. De quoi vous égayer la journée !

Des personnages travaillés aux cheveux près

Bon, parlons tout de même un peu des personnages, que j’ai adoré. Parce qu’en fait, ce qui rend cette histoire délicieuse, ce sont bien les personnages. Par leur biais, Jane Austen nous livre une critique de l’époque, mordante ! Comment cette bourgeoisie londonienne ne peut retenir une vanité complètement déplacée. Et des mœurs qui poussent finalement déjà à l’individualisme et vont faire de notre nouvelle ère ce qu’elle est. Je pense tout particulièrement à la parfaite caricature qu’est Mrs. Bennett, la mère de Lizzie, qui cherche absolument à marier ses filles. 

En les poussant à suivre les traditions, à toujours faire bonne figure pour trouver un bon mari, mais qui se comporte d’une façon absolument hilarante… pour le lecteur. On comprend facilement le désarroi de ses 2  filles intelligentes, qui tiennent certainement plus de leur père. Tout, dans Orgueil et Préjugés, débute de cette tradition britannique de faire hériter les domaines aux héritiers mâles… et à eux seuls. Aucune des filles ne pourra rester vivre au domaine au décès de leur père, et cela va nous entraîner dans une histoire drôle, dans une analyse fine de la société des riches anglais.e.s.

Le seul problème avec Orgueil et Préjugés, c’est que l’on pourrait en parler pendant des heures, sans s’arrêter. Je vous conseille fortement de découvrir cette histoire intelligente, drôle, à la plume fine et qui nous livre une belle analyse de l’époque. 

Cette chronique a initialement été publiée sur mon ancien blog.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *